LE TRAIN DE SEL ET DE SUCRE 

O Comboio de Sal e Açúcar | de LICíNIO AZEVEDO | Long métrage | 2016 | Portugal-Mozambique-France-Brésil-Afrique du Sud | 93 min | couleur

Synopsis

En 1989, quinze ans après l'indépendance, le Mozambique est un pays ruiné par la guerre civile. Même le sucre, autrefois produit en grande quantité, est devenu rare et précieux. De Nampula à Cuamba, le train est le seul espoir pour des centaines de civils prêts à tout risquer, y compris leur vie, pour échanger quelques sacs de sel contre du sucre au Malawi voisin.
Le voyage traîne à 8 km par heure sur des portions de ligne sabotées. Obstacles et catastrophes rendent constamment vulnérables tous les voyageurs. Le train de sel et de sucre est une histoire de foi, d'espoir et d'amour inattendu.

 

FICHE ARTISTIQUE

& TECHNIQUE

Réalisateur : Licínio Azevedo
Scénario : Licínio Azevedo, Teresa Pereira
Adapté du roman éponyme de Licínio Azevedo

Direction de la photo : Frédéric Serve
Son : Philippe Fabbri
Montage son & mixage : Matthew James, Kiko Ferraz
Montage : Willem Dias
Décors : Andrée du Preez
Costumes : Isabel Peres
Musique originale : Joni Schwalbach

 

Distribution : Matamba Joaquim, Melanie de Vales Rafael, Thiago Justino, António Nipita, Sabina Fonseca, Horácio Guiamba, Celeste Baloi, Hermelinda Simela, Mário Mabjaia, Victor Raposo, Abdil Juma, Absalão Narduela, Tunecas Xavier, Mário Valente, Absalão Maciel, Carlos Novela, Abdul Satar, Alvim Cossa

 

Producteurs : Licínio Azevedo, Philippe Avril, Beto Rodrigues, Tatiana Sager, Elias Ribeiro & John Trengove
Production : Ukbar Filmes (Portugal), Les Films de l'Étranger (France), Ebano Multimedia (Mozambique), Panda Filmes (Brésil), Urucu Media (Afrique du Sud)

                         Première mondiale : Festival de Locarno,

                         Piazza Grande, 10 août 2016 : Bocallino d’Oro

                         pour la Meilleure Production
                         Meilleur réalisateur - Cairo Film Festival
                         Meilleur fim - Jo'burg Film Festival

                         Mention Speciale - 33e Festival international de cinéma

                         Vues d'Afrique, Montréal

                         Tanit d'Or de la compétition officielle des longs-métrages de                          fiction et Prix de la Meilleure Image aux 28èmes Journées                          Cinématographiques de Carthage

                         Représente le Mozambique pour l'Oscar 2018 du Meilleur Film

                         en langue étrangère.

                         Autres festivals:

                         War on Screen, France
                         Festival do Rio, Brésil
                         Mostra de Belo Horizonte, Brésil
                         36e Festival International du Film d'Amiens, France
                         International Film Festival of India, Inde
                         33rd Mons International Love Film Festival, Belgique
                         Fantasporto, Festival Internacional do Porto, Portugal
                         Guadalajara Film Festival, Mexique
                         33e Reflets du cinéma ibérique et Latino-américain de

                         Villeurbanne, France
                         35e Festival Itinérances d’Alès, France

                        ...

FESTIVALS

&

PRIX

LIENS

Ventes mondiales :

À PROPOS DU FILM

Emouvant et intense, Le Train du Sel et du Sucre suit un convoi et ses passagers dans leur voyage poignant et souvent violent - un voyage de découverte de soi, de douleur, de faim, de mort et d'amour. De chaque situation de conflit naît une myriade d'histoires. Autour de la guerre civile mozambicaine, qui fut longue et amère, on connaît beaucoup d'histoires de ce genre, mais aucune n'est aussi courageuse, aussi passionnée et belle que celle qui est racontée ici.

Au sortir de ces longues années de guerre, guerre d’indépendance contre les Portugais puis fratricide pendant la guerre civile, le Mozambique devint une terre abandonnée, sans presque plus d’infrastructures et laissant sa population affamée. Les trains roulaient rarement, les voies avaient été sabotées et la probabilité d'attaques ennemies était réelle. Pourtant, par un matin brumeux dans la ville de Nampula, dans le nord du Mozambique, un convoi de trois trains chargés de ravitaillement, transportant trois garnisons de soldats et plus de 600 passagers, partit pour Cuamba, une ville située à 341 kilomètres à l'ouest, à la frontière du Malawi. Le livre tire son titre d'une femme, Mariamu, qui envisage d'échanger du sel, denrée rare, contre du sucre, denrée encore plus rare, afin d’avoir de quoi nourrir ses enfants pour l'année à venir.

Ce voyage bouleversant est aussi coloré que ses passagers - civils et soldats. Un amour fragile naît dans ce contexte de mort entre une jeune infirmière rentrant chez elle et un soldat chargé de la protéger. Un officier abject, des cheminots perspicaces et un ennemi invisible dont les attaques laissent les passagers terrifiés, épuisés et mourant de soif - tels sont les protagonistes de cette histoire.
(30 degrés sud)

 

© 2016 Les Films de l'Étranger |  contact@lfetranger.fr | made by Le Studio Serendip | Tous droits réservés - All Rights Reserved