ABOVE THE CLOUDS 

de PEPE DIOKNO | Long métrage | 2014 |  Philippines-France | 87 min | couleur

facebook : www.facebook.com/AboveTheCloudsMovie

Synopsis

Après la mort de ses parents lors d’une inondation, Andy, âgé de 15 ans, est forcé d'aller vivre avec son ex-grand-père dans les régions froides du nord des Philippines. Andy se retire et s’isole sans que personne ne puisse l’atteindre, jusqu’au qu'un jour où le grand-père a une idée. Il montre à Andy des photos de ses parents grimpant sur une belle montagne, et emmène son petit-fils là-bas, contre son gré. Les tensions montent durant leur randonnée, mais au cours du voyage, ils commencent à accepter leur chagrin.
 

FICHE ARTISTIQUE

& TECHNIQUE

Scénario/Réalisation : Pepe Diokno
Direction de la photo : Carlo Mendoza

Décors : Benjamin Padero, Carlo Tabije
Monteurs : Gisèle Rapp-Meichler, Lawrence S. Ang

Étalonnage : Yov Mor

Montage son et mixage : Roman Dymny

Musique originale : Johann Mendoza
Directeurs de production : Benjamin Padero, Carlo Tabije
Producteurs exécutifs: Harlene Bautista, Jose Mari Abacan
Producteurs: Bianca Balbuena, Phillippe Avril, Pepe Diokno

Distribution : Ruru Madrid, Pepe Smith


Production : Epic Media (Philippines) – Unlimited et Les Films de l'Étranger (France) en partenariat avec Harlene Bautista, Jose Mari Abacan, Poly Son Post Production, McMurphy Post-production

Soutiens : Aide aux cinémas du monde (CNC-Institut Français), Région Alsace, Communauté urbaine de Strasbourg, Asian Cinema Fund (Corée du Sud), Visions Sud Est (Suisse), Globe Telecom (Philippines)

                         • Première mondiale : Tokyo International Film Festival
                            Asian Future Section

                         • 25th Singapore International Film Festival
                            Silver Screen Awards (Main Competition)

                         • Freedom Film Festival (Philippines Premiere)

 

FESTIVALS

&

PRIX

LIENS

À PROPOS DU FILM

Cinq ans après Clash (Engkwentro), premier film bien accueilli, le réalisateur philippin Pepe Diokno revient avec un drame familial autour d’un adolescent et de son grand-père. Son deuxième essai délaisse son goût de la saleté et de la fureur au profit d’un conte subtil et d’images somptueuses.

Tout comme Clash a été à la hauteur de son titre en délivrant une tension et une confrontation incessantes, Above the Clouds est aussi délicat qu'un drame familial peut l'être. Son atmosphère tamisée explique peut-être le manque d’attention des festivals pour le dernier film de Diokno, présenté en première dans la section parallèle Asian Futures du Festival international du film de Tokyo et qui n’a pu être en compétition qu’à Singapour. Mais la surprenante retenue artistique du jeune cinéaste et son oeil pour les beautés de la nature devraient inspirer d'autres festivals, surtout après que le distributeur Doc&Film International ait promu cette coproduction franco-philippine à Berlin durant la semaine à venir.

Inspiré par une catastrophe de la vie réelle - les suites du typhon Ketsana, qui a causé des ravages meurtriers aux Philippines en 2009 - Pepe Diokno évite la colère contre l'injustice sociale, si présente dans son premier film. (On n’en trouve ici que quelques indices : ​​le jeune protagoniste, Andy (joué par Ruru Madrid), est témoin de l'anarchie qui règne dans les rues alors qu'il cherche ses parents après la tempête, son grand-père Tessy (Pepe Smith) ayant quant à lui cessé de travailler comme photographe en raison des bouleversements politiques du début des années 70.)

Au lieu de cela, Above the Clouds évoque le voyage émotionnel de ces deux hommes, alors qu'ils s’interrogent sur l'abandon des parents d’Andy dont la mort traverse le film. D’un côté, on comprend peu à peu que la réticence du jeune Andy à se confier aux soins de son grand-père résulte de son sentiment de culpabilité quant à la mort de ses parents. De l’autre, sous la peau craquelée du vieil homme, se cachent des décennies de chagrin et de perte. Se vautrant dans la misère, il pleure l'abandon de son fils, sa famille et sa propre chance d’avoir une vie heureuse.

A son crédit, Diokno ne cède jamais à la caricature ou au cliché en jouant des oppositions entre jeunesse et vieillesse, ville et campagne, modernité et tradition. Au lieu de cela, il célèbre la beauté des Philippines rurales. Tourné dans le parc national du mont Pulag, sur l'île de Luçon, Above the Clouds offre à Andy et à son grand-père un cadre exceptionnel pour libérer et résoudre leur tourment intérieur. Le travail de la caméra de Carlo Mendoza donne un aperçu vibrant du paysage tout en soulignant avec habileté la relation des personnages à cette nature, tandis que la musique de Johann Mendoza contribue à intensifier le drame qui se joue dans les scènes en décor intérieur.

Mais avant tout, deux excellentes performances s’imposent, toutes deux parfaitement accordées aux visions subtiles de Diokno. Étrangement, l’alchimie foisonne entre le jeune Ruru Madrid et Pepe Smith, légende de la scène rock philippine dont la longue carrière lui a valu une réputation équivalente à celle de Mick Jagger. Pour ceux qui connaissent et aiment son travail, sa révélation en grand-père hagard dans Above the Clouds constituera certainement une surprise irrésistible.
(Clarence Tsui, The Hollywood Reporter, 3 février 2015)


 

© 2016 Les Films de l'Étranger |  contact@lfetranger.fr | made by Le Studio Serendip | Tous droits réservés - All Rights Reserved